Partagez | 
 

 PLOPI PLOPA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Invité
Invité
MessageSujet: PLOPI PLOPA   Mar 13 Oct - 20:21


Christina Karlson
49 ans • Américaine • Hôtesse de l'air • Centurylink Field

i've got a war in my mind

Christina a toujours été une femme très expressive. On lit en elle comme dans un livre ouvert. De nature assez joyeuse, elle rit beaucoup et parle tout autant. Mais quand elle fait la gueule, par simple désaccord ou susceptibilité, difficile aussi de passer à côté ! Il faut dire qu’elle a toujours tenu les rênes de sa vie et aime être en contrôle. Quand ce n’est plus le cas, elle angoisse tout bonnement. Et la rassurer n’est alors pas une mince affaire !

Et sa principale source d’inquiétude est bien entendu sa progéniture. Mère de deux grands garçons maintenant, elle n’a pourtant pas fini de se faire du souci pour eux… Elle est de toute façon globalement très protectrice envers sa famille - ses fils donc et son mari - et affirme sans retenue qu’elle serait bien capable de tout pour les protéger ou pour leur bien-être. Absolument TOUT ! Et vous pouvez la croire !

A bientôt 50 ans, Christina n’est plus la femme insouciante et fonceuse qu’elle a pu être dans sa jeunesse. Elle s’est posée, elle a muri. Elle est néanmoins sur le point de découvrir une nouvelle facette d’elle-même. Insouciante et fonceuse peut-être.

Indispensable pour survivre.



and blood on my hands

Christina mesure 1m70 et est de constitution plutôt fine, bien qu’elle ne soit pas du tout sportive. Ses chairs ne sont donc pas suprêmement fermes, mais que voulez-vous. Elle est néanmoins relativement bien conservée pour son âge, même si elle affiche des rides bien inévitables, sur le front ou encore le contour des yeux. De part d’anciennes racines italiennes, elle a le teint relativement mat, les yeux marron et les cheveux bruns. Ces derniers sont longs, et elle les ramasse généralement par habitude dans un chignon bas : une règle de standing et d’hygiène dans les avions, où elle a travaillé pendant trente ans !

En partant de chez elle, elle a pris quelques maigres affaires de rechange - un jean, deux ou trois T-shirt, un cardigan – et le nécessaire pour la toilette et la nuit. Elle pensait partir tout au plus quelques jours. Raté. A noté qu’elle ne lâche pas son téléphone et son chargeur, gardant espoir de réussir à le recharger bientôt pour pouvoir obtenir des nouvelles de ses proches en dehors de la ville.

a storm is coming

- Hope when you take that jump, you don't fear the fall
Christina nait le 15 avril 1966 et grandit à Baltimore, dans le Maryland. Ses parents, Michael Finlay, dentiste de profession, et Jody Benley, femme au foyer, sont tous deux originaires du Nouveau Mexique, où ils se rencontrent avant de déménager vers la côte Est. Ils y construisent un foyer sûr, où ils élèveront leurs deux enfants : Simon né en 1963 et Christina.

- Hope when the water rises, you build a wall
Christy vit une enfance facile. Son père gagne relativement bien sa vie, et sa mère qui ne travaille pas est aux petits soins pour elle et son frère. Elle est donc épanouie, aussi bien à la maison qu’à l’école, où elle est toujours entourée de petites copines. L'entente n'est pas parfaite avec Simon et ils se crêpent régulièrement le chignon, mais cela n'entravera nullement les jeunes années de la fillette. Ils ne seront jamais très proches, c'est tout.

- Hope when the crowd screams out, they're screaming your name
Si elle est une élève relativement sérieuse et appliquée jusqu’en middle school, sa puberté la détourne un peu du cursus scolaire auquel elle n’attache par la suite qu’un maigre intérêt. C’est d’ailleurs à 14 ans qu’elle a son premier petit ami officiel, qui ne lui laissera pas un souvenir impérissable ! Au contraire de Nicholas, avec lequel elle sort à l’âge de 15 ans, et jusqu’à la fin de son lycée. Avec sa jolie frimousse, elle fait d’ailleurs partie des élèves populaires de l’école et est même élue reine du lycée au terme de sa dernière année.

- Hope if everybody runs, you choose to stay
Elle n’entame pas d’études après l’obtention de son diplôme et se jette directement dans le milieu professionnel. Après un court séjour de 3 mois en Californie (où elle avait déménagé pour suivre Nick), et une rupture difficile, elle s’installe à Washington DC où elle se forme pour être hôtesse de l’air. Elle parcourt ainsi le tour du monde sur les longs courriers, et rencontre Douglas, pilote de ligne. Ils vivent une jolie histoire, célébrée par la naissance de James en 1989, qui s’effrite cependant de par leurs absences respectives.

- Hope that you fall in love, and it hurts so bad
Alors que son fils est gardé par sa grand-mère et que son compagnon survole le Pacifique, Christina rencontre dans un café lors d’une escale à Stockholm un grand suédois charmant, Alan. Se sentant très seule, elle se laisse séduire par le scandinave et commencera à entretenir avec lui une relation extra-conjugale épisodique, dont elle ne maitrise pas immédiatement l’ampleur. Ils se voient plusieurs fois, avant qu’elle ne lui confie en larmes, après quelques mois, sa situation réelle.

- The only way you can know is give it all you have

Si d’autres se seraient enfuis, l’homme encaisse la nouvelle et la convainc de quitter son conjoint pour vivre avec lui. Le pari est risqué, mais ils s’y jettent tous deux tête la première. Alan trouve ainsi un travail aux Etats-Unis et Christy quitte le foyer familial avec son enfant sous le bras. Jim n’a alors que 5 ans. Ils emménagent à Seattle où la jeune femme réussit à se faire muter, et se marient en mars 1995. Moins d’un an plus tard, nait de cette union un petit garçon : Sven.

- And I hope that you don't suffer but take the pain

Au cours des années suivantes, les deux garçons grandissent sans histoire, James voyant son père dès que ce dernier peut se libérer. Son adolescence ne sera pas des plus faciles cependant et il entretient alors une relation conflictuelle avec sa mère qui bouffera Christina, aussi soucieuse, à cette époque-là, de l’intégration scolaire plutôt difficile de son plus jeune. Heureusement elle peut alors compter sur le soutien sans faille d’Alan et fait tout son possible pour harmoniser sa petite famille.

- Hope that you spend your days, but they all add up
Les années passent. James part faire des études en Californie et s’établit à San Francisco. Puis Sven entre à son tour à l’université. Il reste néanmoins à Seattle mais demande à être logé sur le campus. Une nouvelle étape de l'existence commence ainsi, et Christy et son mari peuvent enfin découvrir la vie à deux à laquelle ils n’avaient jamais vraiment goutée. Toujours actifs, dynamiques, ils retrouvent une nouvelle complicité et une vraie quiétude… mais de courte durée…

on the highway to hell

- And when that sun goes down, hope you raise your cup
C’est avec un certain détachement et un réel scepticisme que Christina suit les nouvelles à la rentrée 2015. Elle obéit pourtant, quand le meilleur ami d’Alan, militaire de son état, leur conseille de rester chez eux par sécurité. Rapidement relayé par les médias. Une menace inconnue gronde. Elle continue pourtant presque normalement le cours de sa vie au cours des jours suivants, jusqu’à cet épisode étrange au supermarché - pillé ! - où elle fait habituellement ses courses. Elle est alors victime avec son mari et son fils d'une agression étrange de la part d'une femme effrayante. Ils réussissent néanmoins à s'enfuir après qu'Alan n'ait assommé cette furie…

- Oh, I wish that I could witness all your joy and all your pain
C’est ainsi un peu choquée que la petite famille rentre chez elle. Sans comprendre réellement ce qui est en train de se passer, ils commencent à en saisir le danger. La femme commence à regretter de ne pas avoir son ainé auprès d’elle, mais s’assure régulièrement de son cas par téléphone. Jusqu’à ce qu’il devienne injoignable… Une inquiétude sourde la saisit et ne la quitte plus quand ils partent se réfugier dans le grand stade de Centurylink Field, comme des milliers d’autres Seattleites.

Et maintenant ?

And when the moment comes, she’ll say…
I, I did it all, I, I did it all
I owned every second that this world could give
I saw so many places, the things that I did
With every broken bone, I swear I lived

time to meet the devil

• pseudo › sur internet, écrire ici
• âge › écrire ici

• comment as-tu découvert le forum ? › écrire ici
• et tu le trouves comment ? › écrire ici
• présence › écrire ici  

• code du règlement › écrire ici
• crédit › de la bannière et du gif, écrire ici
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PLOPI PLOPA   Mar 13 Oct - 20:56


Kaycee Barnett
13 ans • Américaine • Ecolière • Emerald Freedom

i've got a war in my mind

J’aime mon prénom. Il parait que les filles qui le portent ont généralement un gout pour le changement, l’aventure et l’excitation. Ainsi qu’un penchant rebelle. Ça me correspond assez. Je ne tiens pas toujours en place. Depuis toute petite, j’ai la bougeotte. Rien ne me fait vraiment peur. J’aime courir, me dépenser. Agir quoi. Rester immobile, je ne supporte pas. Et attendre bêtement, encore moins ! Sur mes bulletins scolaires, ça a toujours été la même rengaine : « élève appliquée, mais dissipée ». Comme s’il était impossible de ne mettre que des choses positives ! Mais je dois reconnaitre qu’il y a un fond de vérité !  

Mais je ne suis pas qu’une boule d’énergie ! Je pense être assez mature pour mon âge. En tout cas, c’est une évidence quand je me compare aux gars de ma classe. Quelle bande de gamins ! Ils font toujours des blagues au ras des pâquerettes. Bon ok elles me font rire, mais c’est uniquement parce que je suis bon public. Puis je suis toujours enthousiaste. Surtout pour les conneries ! Ma grand-mère disait que j’étais malicieuse. Canaille. Toujours à trouver l’astuce pour obtenir ce que je veux. Ou être au courant de ce qu’on me cache. La curiosité, que voulez-vous ? En tout cas, c’est vrai que je sais parfois être inventive pour arriver à mes fins. Est-ce que c’est un défaut ? Je ne crois pas.

De toute façon, je n’aime pas trop entendre critiquer ce que je peux faire ou penser. Ça me vexe. Papa est champion dans ce domaine mais d’autres y arrivent très bien aussi. Alors je réagis au quart de tour. ça n'arrange jamais mon cas, je crois.



and blood on my hands

Mon visage. Mon corps.

Je suis à l’âge où tout change je crois. J’ai eu mes règles pour la première fois, il y a 6 mois. Maman m’a expliqué comment gérer ça, mais je continue de trouver ça un peu dégoutant. Je sens le regard des garçons changer un peu à l’école. Est-ce que je suis jolie ? Hum je ne me trouve pas très belle. C’est peut-être parce que je commence à avoir un peu de poitrine ? Dans tous les cas, pour me décrire, je dirai que je suis plutôt grande. Pour mon âge, du moins. Je mesure 1m60. Mais je continue de grandir ! Je suis assez musclée aussi, certainement avec tout le sport que je fais. Sinon j’ai les yeux bleus, et je suis blonde, comme maman. Les cheveux longs aussi, tout comme elle. J’ai la peau assez pâle, mais je bronze facilement. Je tiens ça de papa, vraisemblablement.

Dans mes affaires aujourd’hui, il n’y a plus grand-chose. J’ai pris Pumpy, ma peluche, ma balle fétiche de baseball et une poupée Barbie. Celle avec les cheveux jusqu’aux mollets. Je ne sais pas pourquoi j’ai pris ça, je n’ai pas joué avec depuis des mois. J’ai volé le parfum de maman aussi dans sa salle de bain. Sinon ce ne sont que des vêtements, mais ils sont déjà tous sales et papa n’est pas un expert pour nettoyer ça.

a storm is coming

10 septembre 2015

Je m’appelle Kaycee et j’ai 13 ans. J’en aurai 14 dans deux mois, le 12 novembre. J’ai toujours vécu à Seattle. C’est là que je suis née, dans l’hôpital où maman travaille. Elle est docteur. Papa est pompier. Ils sauvent tous les deux des gens, ça m’a toujours rendu fière. Je suis fille unique. J’aurais aimé avoir un p’tit frère ou une p’tite sœur, mais ce n’est jamais arrivé. Peut-être parce que les parents se chamaillent tout le temps…

Ils essaient de me tenir à l’écart de ça, mais je ne suis plus une gamine. Je vois bien ce qui se passe. Alors depuis quelques mois, je crie à mon tour. Y a pas de raison ! Il parait que c’est l’adolescence ? Je ne sais pas, je m’en fiche. Dans tous cas, ils sont très forts pour se liguer dans ces cas-là contre moi ! Mais maman reste moins virulente. Il faut dire qu’elle est géniale, je l’adore. C’est elle qui m’aide à faire mes devoirs et qui fait des gâteaux quand elle ne travaille pas. Elle est douce et on s’entend bien. Je lui raconte tout : l’école, les amis. Je n’ai pas un seul secret pour elle ! Et même quand elle m’énerve et que je lui râle dessus, j’ai bien conscience d’aller trop loin. Je crois qu’elle me pardonne.

Papa c’est une autre histoire. Il mérite toutes mes remontrances, ça c’est certain ! Il est beaucoup plus dur, moins câlin. Il est très strict, il voudrait que je sois exemplaire. C’est la meilleure, venant de lui avec tous ses travers ! Dernièrement, je ne me prive pas pour le lui dire, ça ne lui plait pas trop. On est presque tout le temps fâchés en ce moment. Il parait que c’est parce qu’on se ressemble trop. Hum… Enfin c’est dommage, j’aimais bien quand même l’époque où on était amis. J’ai peur qu’il ne m’aime plus autant qu’avant… J’ai tout le temps l’impression de le décevoir.

Du coup, si je me décarcasse autant à l’école, c’est un peu pour lui. J’aimerais qu’il soit fier de moi. J’essaie d’être sérieuse en classe - même si je ne m’y tiens pas toujours - et j’ai des notes correctes. Puis il y a le baseball. Je joue depuis toujours avec papa. J’aime taper dans la balle, et courir pour atteindre les bases. Je suis dans l’équipe de l’école bien sûr et on s’entraine trois fois par semaine. La coach m’encourage, elle dit que j’ai du potentiel. Peut-être que je serai désignée capitaine ? En tout cas, j’espère bien qu’on ira jusqu’aux championnats régionaux cette année. Ça lui ferait plaisir ça à papa, non ?

Sinon, dans ma vie, il y a aussi Rachel et Scarlett. L’une est rousse et rondelette, l’autre est noire, et c’est une géante ! Elle fera au moins 2m un jour, c’est sûr ! Les Totally Spies ! On se connait depuis toujours, elles sont comme mes sœurs. On est tout le temps ensemble, à l’école, en récré ou le week-end. On s’appelle même parfois le soir après être rentrées à la maison ! Ou on chat sur Facebook quand nos parents nous l’autorisent. Pas en ce moment par contre, je suis punie. Privée d’ordinateur et de sorties pendant deux semaines. DEUX SEMAINES ! Je ne sais pas comment je vais tenir ! Les vieux sont vraiment trop nuls ! Super chiants ! Tout ça parce que je veux un portable et qu’ils refusent !! J’en ai vraiment marre de cette vie d’esclave !

on the highway to hell

25 octobre 2015

Je m’appelle Kaycee et j’ai 13 ans. J’en aurai 14 dans deux semaines, le 12 novembre. Peut-être…

Je n’ai pas compris tout ce qui c’était passé ces dernières semaines. D’abord il y a eu des rumeurs bizarres à l’école. Un peu glauques, sur des cannibales ou je ne sais trop quoi. J’en ai pas tout de suite parlé aux parents, c’était juste les garçons qui essayaient de nous faire peur. Mais y avait de plus en plus d’absents. Un jour Scarlett n’est pas venue non plus, et le même jour, maman a été réquisitionnée par des militaires pour travailler avec eux. C’était important. C’est elle qui me l’a expliqué le soir même, au téléphone, quand elle nous a prévenus qu’elle ne pourrait pas rentrer tout de suite. Elle a parlé longtemps avec papa aussi, je ne sais pas exactement ce qu’elle lui a dit. Je ne suis pas retournée à l’école le lendemain.

Depuis, y a eu des émeutes dans le centre-ville. Des morts, je crois. Ça fait quelques jours qu’on a rejoint le lycée Garfield, avec papa. Y a beaucoup d’autres réfugiés aussi et des militaires nous protègent. Je ne sais pas exactement de quoi, mais c’est sérieux c’est sûr. On est serré comme des sardines, avec rien à faire qu’attendre que ça s’arrange. C’est vraiment pas la joie. La dernière fois que j’ai pu parler à maman, elle nous a dit qu’elle nous rejoindrait très vite. Ça fait presque une semaine, elle n’est toujours pas là… On ne peut même plus la contacter, les militaires disent que ce n’est pas possible. Je ne les crois pas. S’il lui arrivait quelque chose, on ne le saurait même pas ! Je n’aime pas ces gars.

Je n’ai eu aucune nouvelle de Scarlett depuis ce dernier jour d’école, et la dernière fois que j’ai parlé à Rachel, sa famille allait se réfugier au Centurylink Field. J’espère qu’elle va bien… Je m’ennuie. Maman me manque, j’aimerais qu’elle soit là avec nous.


time to meet the devil

• pseudo › sur internet, écrire ici
• âge › écrire ici

• comment as-tu découvert le forum ? › écrire ici
• et tu le trouves comment ? › écrire ici
• présence › écrire ici  

• code du règlement › écrire ici
• crédit › de la bannière et du gif, écrire ici
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PLOPI PLOPA   Jeu 22 Oct - 20:08


Dean Harrison
38 ans • Américain • Anesthésiste-réanimateur • Groupe

i've got a war in my mind

Cody - frère jumeau
« Personne ne pourra vous parler aussi bien de Dean que moi. J'étais collé à lui avant même de naître, je sais tout de lui, même les mots que ses lèvres ne formulent pas. Il est mon double, mon ombre, mon essence. Mon jumeau. Nous avons toujours été semblables. Dans notre apparence oui, mais aussi dans nos idées, nos envies, nos rêves. On est clairement inséparable, c'est presque physique. Ça nous rend forts. Mais n'allez pas croire qu'une telle harmonie ne nécessite pas quelques ajustements. Des concessions, on en a fait tous les deux, lui surtout. Il a une telle horreur de froisser les gens. C'est son côté délicat. Il fait toujours attention aux autres, quitte à s'effacer parfois derrière ça. Par facilité peut-être je crois. »

Kerr – sœur
« Les jumeaux étaient parfois vus comme des ours par les autres. Ils ne savaient pas communiquer l'un sans l'autre, alors ils n'étaient pas toujours très sociables et vivaient dans leur petite bulle. Quand on se faisait une petite place dans leur univers, on découvrait pourtant des vraies peluches. Si gentils, tellement adorables ! L'un comme l'autre. J'ai toujours pu compter sur leur soutien et leurs épaules. Puis leurs conseils étaient toujours sages, ils avaient vraiment la tête sur les épaules. »

Dean
« Je me sens tout drôle. Je fais bonne figure devant ma famille, mais je me sais diminué. Je suis terrorisé par le monde tel qu'il est en train de devenir, par ces créatures qui se dressent et hanteront bientôt chaque parcelle de cette terre. J’en ai vu une se jeter sur un autre individu. Je l’ai vue arracher la chair de son cou de ses dents. Que pouvais-je bien faire ? J’ai reculé. Je ne serai jamais capable de combattre, je le sais. J'en suis incapable. Incapable de me défendre. Incapable de protéger les autres. Mes mains tremblent, les images défilent dans ma tête. Je suis hanté. Hanté par la peur. »


and blood on my hands

Harry – père
« Dean ? Il ressemble surtout à son frère ! Haha Enfin comment l’décrire ? J’suis pas super physionomiste, fut-il mon gamin. J’sais pas… Les jumeaux ont pas des traits hyper spécifiques. Taille moyenne, pas très baraque, les cheveux bruns, quoi d’autre ? Ils sont pas trop moches en tout cas, j’crois qu’on s’en est quand même bien tiré avec ça ! Y a que pour la vue que c’est pas trop ça. Surtout Dean justement. Il est miro comme tout. Sans ses lunettes, il ne voit pas à trois mètres le pauvre ! Mais j’crois qu’il a toujours bien aimé le petit air sérieux/intello que lui donnaient ses lunettes ! »

Amelia – belle sœur
« Peu de gens savent vraiment reconnaitre Dean de Cody. Même silhouette, même allure. Ils ont toujours joué sur leurs ressemblances. Moi, c’est dans le fond de leurs regards que je vois la différence. Malgré son travail et ses responsabilités, Dean parait plus… fragile. Il dégage une vraie douceur, mais qui écrase un peu sa virilité. C’est difficile à expliquer… Je sais qu’il se fait facilement marcher sur les pieds. Ça fait de son charme aussi, je suppose ! Puis il a ces mêmes yeux magnifiques que j’adore. Bleu-gris, si beaux. »

a storm is coming

Melinda – mère
« L’arrivée des jumeaux nous a pris par surprise et ce n’était probablement pas le bon moment. Nous avions déjà deux garçons, de 5 et 7 ans, et il nous a fallu encaisser le choc. Et les complications de la grossesse. Les deux premières années ont été un enfer, mais on a su trouver notre rythme. Puis ils étaient deux, donc c’est devenu plus facile. Ils s’auto-suffisaient, alors on les a laissés grandir ensemble, et vivre leur gémellité comme ils le désiraient. Ça a peut-être été une erreur, mais on a surtout fait ce qu’on pouvait… avec la naissance de Kerr, le licenciement d’Harry et notre déménagement à Chicago, tout n’a pas été rose. Et y avait tellement à faire ! »

Jacob – frère
« J’ai toujours été plus proche d’Ethan, mon frère ainé. Les jumeaux laissaient parfois l’impression qu’ils n’avaient besoin de personne d’autre. C’était sûrement l’cas. Puis d’toute façon, j’les trouvais trop sérieux. Premiers de la classe, jamais de vagues, pas d’couilles. J’les appelais les tapettes, ça avait le don d’les tourner en bourrique, ça m’faisait marrer. On a pris des ch’mins différents. Les 1000 jobs de P’pa, son autorité de merde, moi ça m’gavait. Puis la mort d’Ethan en Afghanistan a fini d’me dégouter d’la famille. Les jumeaux se sont barrés à l’université dès qu’ils ont pu aussi. J’les comprends. »

Philip – ami
« J’ai passé toutes mes années de Seattle U avec les jumeaux. On était voisins, ils partageaient une piaule, j’avais celle d’à côté. J’ai jamais vu plus bosseurs que ces deux gars. Ils avaient pas volé leur bourse, ça c’est sûr, et se démenaient comme des malades. Mais n’allez pas croire qu’on n’savait pas profiter de la vie pour autant ! On emballait parfois des nanas puis on savait faire la fête ! On s’est pris de ces cuites ! Je revois encore Dean en train de se faire galocher par un mec à une soirée, haha, complètement bourré ! Le con ! A moins que c’était Cody ?… Bref on est vraiment resté amis après tout ça. »

Janelle – épouse

« Cody s’est entiché de ma petite sœur à la fin de l’université. J’étais spécialement mandatée par Amelia pour tenir compagnie à Dean quand ils avaient des rencards. On faisait des sortes de double dates, un peu étranges, où on se retrouvait tous les deux à tenir la chandelle. Ça a créé une certaine complicité entre nous. Puis il était si gentil. Je l’ai toujours trouvé charmant, mais c’est quand il m’est apparu beaucoup plus beau que son frère que j’ai compris que j’en pinçais sérieusement pour lui. On s’est marié tous les quatre juste après la sortie de prison de Jacob. Ils avaient 26 ans, j’en avais 28. »

Ann – fille
« Chez nous, c’était un peu la fête à la maison. On avait des maisons côte-à-côte avec Uncle Cody, Auntie Ame, Jace et Margaux. Nos grands-parents, Auntie Kerr et sa famille passaient de temps en temps aussi. Papa travaillait beaucoup. Même les week-ends, il était souvent à l’hôpital. En tout cas, grâce à ça, maman ne travaillait pas, elle pouvait rester s’occuper de nous à la maison. Puis c’était un papa génial ! Le meilleur ! Il nous gâtait tellement, avec Joy, et il nous comprenait comme personne ! »

Adrian – ex collègue infirmier
« Dean faisait du bon boulot. Il avait vraiment un contact excellent avec les patients et était toujours très pro en salle d’opération. J’ai bossé avec lui pendant un de mes stages. Dès notre première rencontre, j’ai su que je lui faisais de l’effet. Sa façon de me regarder avec intensité. L’ardeur avec laquelle il tentait de réfréner tout ça m’a rendu raide dingue de lui. On s’est fréquenté en cachette pendant presque un an, mais ça nous bouffait tous les deux plus qu’autre chose. On a choisi d’arrêter. Je n’ai pas de plus gros regret. »

on the highway to hell

Taylor – chef de service
« Ça a commencé pour nous par un fait dramatique, ici, aux soins intensifs. C’était il y a quelques jours. Un grand accidenté s’est soudainement levé et s’en est pris sans raison à un autre patient, puis au personnel. Les forces de l’ordre ont dû intervenir. Une aide-soignante a carrément été mordue ! C’était fou. Insensé ! On a tous été très choqué, surtout Dean, qui était aussi dans la pièce à ce moment. Sa femme a appelé le lendemain pour dire qu’il ne reviendrait pas travailler tout de suite. C’est dommage, nous aurions vraiment besoin de lui maintenant… »

Joy - fille
« C’était pas très longtemps après le début de l’école. Je me souviens que papa est rentré tout bizarre du travail un jour et maman a appelé la maitresse pour lui dire qu’on resterait à la maison. On a été privé de télé et de dessins animés, puis papa et Uncle Cody sont revenus avec plein de nourriture et de pack d’eau. Depuis, on est pas beaucoup sorti. Avec Ann et Jace, on comprend pas tout, mais on sait bien qu’il se passe quelque chose de grave. Les parents parlent tout le temps tout bas. La plupart des voisins sont partis. Y a eu des coups de feu la nuit dernière dans la rue aussi. »

time to meet the devil

• pseudo › Od'
• âge › 31

• comment as-tu découvert le forum ? › c'était il y a quelque temps maintenant
• et tu le trouves comment ? › toujours au top !
• présence › régulière  

• code du règlement › weak are meat, strong do eat
• crédit › Hugh Dancy uniquement (l)
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PLOPI PLOPA   Jeu 22 Oct - 21:51


Christina Karlson
49 ans • Américaine • Hôtesse de l'air • Centurylink Field


dark heart is beating


Ancienne hôtesse de l’air, Christina est très avenante et discute donc facilement avec les autres réfugiés. Elle est plutôt de bonne composition, sauf quand elle est angoissée où elle peut littéralement paniquer. La situation actuelle la préoccupe, mais elle ne réalise pas encore totalement son ampleur. Elle entretient de bonnes relations avec les militaires, même si, exigeante comme elle l’est, elle n’hésitera pas à monter au créneau si un aspect lui déplait.

A savoir :
- Son mari Alan et son fils Sven sont également au stade
- Elle a certainement causé avec tous ses voisins dans les gradins !


Family first

• Alan Karlson. Mon rocher
Christina et Alan sont mariés depuis plus de 20 ans. De cultures différentes, ils ont pourtant toujours su accorder leurs violons pour vivre dans une relative harmonie. A l’aube de la 50aine, ils s’entendent toujours aussi bien et partagent un amour profond. Christy sait qu’elle peut compter sur lui en toutes circonstances et il sait la rassurer comme personne.

• Sven Karlson. Mon bébé
Sven a 20 ans, mais pour sa mère, il reste son petit garçon. S’il a été couvé, il n’a pas été pourtant surprotégé et est donc relativement débrouillard. Mais allez expliquer la notion d’indépendance à une maman, surtout dans ces conditions ! Christina veille donc au grain et s’assure constamment que tout va bien. Un peu collante ? Hum oui, tout à fait !

• James Grant. Mon grand
Né d'une précédente union, Jim a 6 ans de plus que son frère. Il a longtemps fait payer à sa mère sa relation lointaine avec son père, mais ils s'entendent bien mieux maintenant. Il vivait à San Francisco avant l'épidémie et y était toujours aux dernières nouvelles. Anciennes. inutile de dire que Christina se ronge les sangs pour son aîné.


The Others

• William O'Connell. Ami
Will est le meilleur ami d’Alan. Christina a donc été amenée à le connaitre. Elle aime son intégrité et l’influence positive qu’il exerce sur son homme. Elle sait qu’elle peut lui faire confiance. Ils n’ont plus eu de nouvelles les uns des autres depuis un moment, le militaire et sa famille s’étant eux réfugiés au lycée Garfield, plus à l’est.

• Reese O'Connell. Amie
Reese est la femme de William. C’est donc naturellement que les deux femmes sont devenues amies. Elles savent qu’elles peuvent se confier et parler de tout. Christy aime particulièrement le côté solaire de la brune. Elle est aussi présente pour ses deux filles, dont ils sont respectivement parrain et marraine avec son époux.

• Prénom Nom. type de lien
Description


fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PLOPI PLOPA   Ven 23 Oct - 10:16


Kaycee Barnett
13 ans • Américaine • Ecolière • Emerald Freedom


dark heart is beating


Kaycee a beau n’avoir que 14 ans, elle a un sacré bagout et ne se laisse pas marcher sur les pieds. La faute à un caractère bien trempé. Très dynamique, elle ne supporte pas de ne rien faire et s’ennuie donc de pied ferme dans l’enceinte du lycée. Révoltée aussi par leur manque criant de libertés, elle critique sans retenue les militaires… mais dans leurs dos bien sûr. Elle n’est pas encore maso !

A savoir :
- Son père, Kendale, fait également partie du camp. Elle est sans nouvelle de sa mère depuis qu’elle est arrivée ici.
- Elle joue au baseball depuis toujours et sait toucher une balle. Elle essaie de jouer un peu dans l’enceinte du lycée, même si ce n’est pas vraiment autorisé.


Racines

• Kendale Barnett. Daddy
Kaycee a une relation compliquée avec son paternel. Ils étaient très proches durant son enfance, mais les travers du bonhomme, ainsi que le caractère de cochon naissant de sa fille, les opposent aujourd’hui souvent. Amour vache. Malgré cela, l’adolescence voue une fascination pour son père et ferait n’importe quoi pour le rendre fier !

• Prénom Nom. Mommy
Entre Kaycee et sa mère, c’est fusionnel. Elles ont besoin l’une de l’autre, de se parler, de se voir. Elles n’ont jamais été séparées plus de deux jours. Pourtant voilà que la jeune fille est sans nouvelle de sa mère. Si elle ne le rabâche pas à longueur de temps, cette situation la préoccupe au plus haut point. Maman, reviens…


Branches

• Prénom Nom. type de lien
Description


fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: PLOPI PLOPA   Jeu 29 Oct - 20:32


Dean Harrison
38 ans • Américain • Anesthésiste-réanimateur • Groupe


dark heart is beating


TODO


Forever in my heart

• Cody Harrison. Myself
Cody et Dean sont jumeaux. Identiques à l'extrême, ils ont une relation fusionnelle à deux doigts d’être malsaine. Pour Dean, son frère est une extension de lui-même, et il passera toujours avant tout le reste. Cody vaut donc toutes les concessions et tous les maux. Il n’est pas seulement réconfortant, il est vital.

• Janelle Harrison. My soul mate
Elle est une épouse fidèle et aimante. Elle a bon caractère, ce qui était sa seule option si elle voulait accepter le couple que forme son mari avec son frère jumeau. Elle a d’ailleurs toujours mis sur ce compte le peu d’intérêt de Dean pour sa chair. Ce dernier éprouve pour elle une réelle affection et la voit avant tout comme sa meilleure amie.

• Ann et Joy Harrison. My girls
Dean a élevé ses filles avec amour et fierté, et a reproduit sur elles la relation qu’il entretient lui-même avec son jumeau. Ils sont donc très proches, connectés dans leur façon d’appréhender la gémellité. Il est très câlin avec elle et les a toujours gâtées beaucoup trop, laissant Janelle représenter l’autorité.


The Others

• Prénom Nom. type de lien
Description


fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: PLOPI PLOPA   

Revenir en haut Aller en bas
 
PLOPI PLOPA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forumdesigntwd :: Maintenance reboot-
Sauter vers: